Le Noël d’Hercule Poirot, Agatha CHRISTIE. Un conte de Noël comme je les aime.

Bonjour tout le monde !

Aujourd’hui, il va être question d’une de mes auteures fétiches, la grande Agatha. J’aime tellement ses livres que mes parents m’ont offert une encyclopédie Agatha Christie pour Noël. J’ai couiné de joie et effectué quelques danses de la joie sous les yeux médusés de mes petits cousins qui avaient un peu de mal à comprendre comment un simple livre pouvait bien susciter une telle réaction de groupie. Mais je n’y peux rien, cette femme a réussi à développer un univers à la fois terriblement original et identifiable au premier coup d’œil. Une fois un de ses livres ouverts, je ne le referme que lorsque l’énigme est résolue et je me prends pour une détective en herbe. Autant vous dire que je plante souvent dans mes pronostics et que si je découvre qui est le meurtrier, c’est plus parce que j’ai fini par comprendre comment Agatha Christie construit ses romans que grâce à mes talents d’enquêtrice…

Le Noël d'Hercule Poirot. Et une (petite) partie de ma bibiothèque Agatha Christie.
Le Noël d’Hercule Poirot.
Et une (petite) partie de ma collection Agatha Christie.

J’ai eu un mal fou à choisir de quel Agatha Christie vous parler, tant tous ceux que j’ai lus ont une place particulière dans mon petit cœur. J’ai finalement opté pour le Noël d’Hercule Poirot, après avoir longuement hésité avec Meurtre en Mésopotamie (mon tout 1er Christie), le Crime du Golf (génialement diabolique, cette fin, mais CETTE FIN !), ou encore Poirot quitte la scène (je pleure à chaque fois que je le relis, c’est pitoyable). J’en parlerai sûrement (ainsi que de quelques autres) au fil des articles. Tous ces titres ont une chose en commun : ils mettent en scène ce cher Monsieur Poirot, mon personnage préféré de l’univers d’Agatha Christie. J’ai cependant une affection particulière pour ce roman de Noël, même si ce n’est pas un des plus connus. Cet amour vient probablement du fait que je ne suis pas une grande fan de cette fête, et Agatha Christie nous en brosse un joli petit portrait au vitriol. Et quant à la révélation finale, celle du meurtrier, c’est une de mes préférées entre toutes. Le truc que tu n’as absolument pas vu venir, et pourtant tu te dis « Mais OUIIIIII, j’aurais dû y penser, espèce de nouille va ! ».

L’histoire est simple mais diablement efficace : un vieux monsieur aigri et pas franchement sympathique invite ses enfants à venir passer Noël dans la maison où ils ont tous grandi. Ils arrivent donc, accompagnés de leurs femmes. Une nièce et le fils d’un ami du vieux monsieur sont également présents. Quant à la suite eh bien…. Un meurtre est commis : le vieux monsieur est retrouvé mort. Hercule Poirot fait alors son apparition pour prêter main-forte à la police.

Pour celles et ceux qui n’auraient jamais lu Agatha Christie, ou un de ses livres mettant en scène Hercule Poirot, voici quelques éléments pour vous mettre dans l’ambiance. Hercule Poirot est un détective Belge (et non Français, il n’aime pas qu’on fasse la confusion !), plutôt petit, avec une tête en forme d’olive, une moustache qui fait sa fierté et un côté tatillon qui lui permet de résoudre des affaires toutes plus compliquées, improbables et rocambolesques les unes que les autres. Il est épaulé par son ami Hastings, un monsieur tout-le-monde ancien officier de l’armée britannique, souvent au détour d’une remarque en apparence tout à fait banale, à assembler les pièces manquantes au puzzle que représente l’enquête. Comme pour The Lost Art of Keeping Secrets, ce que j’aime chez Agatha Christie ce sont les touches d’humour typiquement british qu’elle apporte à ses romans, ainsi que le décalage entre la façon de penser et d’agir de Poirot et les manières anglaises.

Elle est aussi très douée pour créer de personnages féminins forts et intelligents, qui veulent et peuvent se débrouiller seuls. Ce n’est pas le cas pour toutes bien sûr, certaines de ces femmes ne sont que superficialité et vide neuronal, mais même dans ces cas-là on comprend que c’est leur manière d’avancer dans la vie, qu’elles n’ont vu que ce choix pour se sortir de leur condition et acquérir un certain pouvoir. « Avoir l’air d’une ravissante idiote peut m’aider à épouser un monsieur riche et puissant . Si cela peut me permettre de vivre ma vie comme je l’entends, pourquoi pas après tout ? » Pas très réjouissant je l’avoue mais plutôt efficace, surtout quand on se remet dans le contexte de l’époque, celui de l’entre-deux-guerres. Les femmes ont tendance à être très (trop ?) pragmatiques chez Agatha Christie, je n’arrive toujours pas à décider s’il s’agissait d’une qualité ou d’un défaut à ses yeux. J’ai envie de penser que cela dépend des cas et de ce que ces femmes décident de faire de leurs vies. Et le choix est plutôt large, puisque tous les caractères sont représentés dans ses romans, de l’idiote vraiment idiote à la meurtrière un tantinet psychopathe… J’aime aussi beaucoup les personnages masculins développés dans cet univers, même si je les trouve souvent plus « basiques » et prévisibles.

Sans transition, je ne peux que vous conseiller la lecture de ce Noël d’Hercule Poirot. Le tout accompagné bien sûr d’une tasse de chocolat chaud et de chocolat tout court, comme sur cette photo d’illustration de toute beauté (oui, j’ai une figurine Khal Drogo, je l’aime d’amour et j’aime le crier à la face du monde. Peur de rien.)

Drogo, un Lindor et la tasse la plus mignonne de l'univers. Ou comment être paré(e) avant d'attaquer Le Noël d'Hercule Poirot.
Drogo, un Lindor et la tasse la plus mignonne de l’univers.
Paré(e) avant d’attaquer Le Noël d’Hercule Poirot.

Et vous, quels sont vos livres de Noël préférés ? Que pensez-vous d’Agatha Christie et de ses romans policiers à l’anglaise ?  

Publicités

10 réflexions sur “Le Noël d’Hercule Poirot, Agatha CHRISTIE. Un conte de Noël comme je les aime.

  1. Alors quand j’étais petite j’aimais les policiers et j’ai dû en lire un peu, même si je lisais surtout mary higgins clark. MAis récemment j’ai voulu retenter et là ce fut le drame : je me suis ennuyée ferme ! Depuis je n’ose plus en rouvrir un ! MAis je crois avoir vu celui-ci à la télé par contre…
    Mais c’est chouette d’avoir un auteur ou une série de livres qu’on adore retrouver.
    Moi c’est les harry potter même si je n’ai plus le temps pour les relectures !

    Aimé par 1 personne

    1. J’adore Mary Higgins Clark ^^ (enfin, ses premiers livres, les plus récents ont tendance à m’ennuyer).
      La série des Hercule Poirot avec l’acteur David Suchet sont extra, cet homme est né pour jouer Hercule Poirot haha !

      J'aime

    1. J’ai un peu plus de mal avec Miss Marple, mais certains livres la mettant en scène sont très sympa, comme « L’affaire Prothero » et « Un cadavre dans la bibliothèque » ^^
      Mais si il y a un seul Agatha Christie à lire, c’est bien sûr « 10 Petits Nègres » 🙂

      J'aime

    1. Comment ai-je pu oublier Le meurtre de Roger Ackroyd ! Je le mettrai bien à égalité avec 10 Petits Nègres, pour le côté culte et la résolution diabolique 🙂
      Merci pour ton commentaire cousine, j’ai hâte d’en lire d’autre, au moins aussi engagés haha ^^ !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s